Catégories
Lithotherapie

Griffe du diable (Harpagophytum procumbens DC.)

Description

Harpagophytum procumbens DC.

C’est une plante originaire d’Afrique australe et en particulier d’Afrique du Sud, de Namibie et du Botswana.

Il pousse sur les sols riches en oxyde de fer des savanes semi-désertiques.

Utilisé par les indigènes comme tonique amer pour traiter les fièvres et les troubles digestifs.

C’est une plante herbacée aux feuilles opposées et dentelées. Ses aisselles sont couvertes de fleurs rouge vif.

Le fruit, après fécondation, devient ligneux et avec des crochets.

La racine est épaisse. Le nom vient du grec harpago, crochet, qui rappelle la forme des fruits spongieux à griffes et avec lesquels ils se collent aux pattes poilues des animaux. Et de procumbens, couché, en référence à la position de la plante couchée sur le sol.

Drogues utilisées : racines secondaires latérales tubérisées.

Ce qu’il contient

Glucosides monoterpéniques iridoïdes (harpagoside, harpagide, procumbide). Sucres (raffinose). Acides aminés. Les stérols. Acide cinnamique. Triterpènes et polyphénols.

À quoi sert-il ?

Il a des propriétés anti-inflammatoires, antiphlogistiques, est un analgésique léger, anti-rhumatismal et spasmolytique. Utile dans les affections des ligaments et des articulations : tendinites, fibromiosites et périarthrites.

Anti-inflammatoire et analgésique avec un tropisme particulier pour le système ostéoarticulaire.

Douleurs dorsales et maladies dégénératives du système ostéoarticulaire.

Inappétence et dyspepsie, cholestérolémie, hypocholestérolémie : comment ça marche

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le mécanisme d’action de cette plante semble être différent de celui des AINS. Et l’hypothèse d’une implication de la cascade d’acide arachidonique est controversée. L’expérimentation pharmacologique a montré que le phytocomplexe dans son ensemble est plus efficace que les principes actifs individuels (iridosides : harpagoside et harpagide).

Comment prendre

Décoction ou infusion : 10 g dans 200 ml d’eau, 2 ou 3 fois par jour.

Extrait sec : 400 mg par dose, 2 fois par jour.

Poudre : 1 g par dose, 3 fois par jour.

Teinture mère : 30 à 50 gtt, 2 ou 3 fois par jour.

Mode d’emploi

Contre-indications

Chez les patients souffrant d’un ulcère gastrique et duodénal. Pendant la grossesse en raison de son action oxitocytaire et pendant l’allaitement en raison de principes amers.

Effets secondaires

Le goût amer peut parfois entraîner des nausées avec des douleurs d’estomac. De fortes doses peuvent avoir un effet laxatif.

Interactions

Elle peut potentialiser l’effet des médicaments antiarythmiques et anticoagulants tels que la warfarine.

Recommandations

Prenez le ventre plein, suivez des cycles thérapeutiques de deux mois alternant avec des périodes de repos. Elle n’est pas recommandée chez les enfants de moins de douze ans.

Références officielles

F.U. IX Ed. 1991, F.U. X Ed. 1998, ESCOP fascicule 2.

Références bibliographiques

Coal R. Planta medicamentum naturae – Aromathérapie, gemmothérapie et phytothérapie, Dibuono edizioni srl, Villa d’Agri (PZ), nouvelle édition 2008.